atrium secrétariat externe logo
atrium secrétariat externe logo

3 erreurs à éviter pour la rédaction d’un compte-rendu

Le compte-rendu ou le procès-verbal de réunion est très important. Celui-ci permet de garder une trace écrite de la réunion, de connaître les avancés sur certains sujets et sera dans vos archives pendant plusieurs années. Ainsi, nous vous proposons un article des erreurs à éviter et surtout nos conseils pour la rédaction d’un compte-rendu de réunions d’entreprises.

1. Ne pas oublier d’être objectif

Lorsque vous rédigez un compte-rendu de réunion CSE, alors que vous êtes représentant du personnel, il est parfois difficile de rester objectif.

L’importance du compte-rendu ou procès-verbal de réunion est de relater les faits et les interventions de façon neutre. Soit de ne pas laisser ses sentiments prendre le dessus sur la rédaction. Lors d’échanges houleux entre les différents syndicats ou entre la direction et les représentants du personnel, il est parfois plus simple d’avoir une personne extérieure pour rédiger le compte-rendu.

De plus, la prise de notes en séance faite par une rédactrice externe, comme nous le proposons par A.S.E. vous permet de rester concentré sur la réunion et de participer aux échanges.

C’est ainsi que beaucoup de Secrétaire font appel à notre service pour avoir cette neutralité dans la rédaction. Etant extérieur à l’entreprise, nous savons prendre du recul sur les situations et les échanges des réunions afin de proposer un compte-rendu de réunion clair et précis.

La force d’A.S.E. est de toujours rester impartial et cela se ressent sur la rédaction.

2.  Respecter le délai de rédaction

D’après la loi Rebsamen, un projet de compte-rendu doit être transmis aux membres de la réunion sous un délai maximum de 10 jours ouvrés.

Contrairement aux pensées populaires, rédiger un projet de compte-rendu de qualité pour des CSE pouvant aller de 1 h à 8 h d’échanges entre les membres, prend du temps et de l’énergie.

Effectivement, c’est un vrai travail. Le travail de rédaction pour une synthèse standard (par exemple) est évalué de 3h de rédaction pour 1h de réunion.

Ainsi, l’erreur à ne pas commettre est de sous-estimer ce temps de travail.

Certains de nos clients ne pensaient pas que le travail de rédaction allait être si long et avait du mal à respecter les délais de 10 jours ouvrés de la loi Rebsamen. Alors, ils ont fait appel à nous pour se décharger de ce long travail, leur permettant de se focaliser sur leur rôle de Secrétaire et d’échanges avec les autres membres.

Par ailleurs, nos rédactrices sont formées pour faire ce travail, ce qui leur permet de rédiger des comptes-rendus de qualité en moins de 10 jours ouvrés. De plus, pour les demandes urgentes, il est même possible d’avoir ce travail de rédaction en moins de 48h.

3. Choisir le style et le type de compte-rendu adéquat

Plusieurs types de comptes rendus peuvent être choisis pour la rédaction de votre compte-rendu ou procès-verbal de CSE, CSSCT, CPS…

Il faut bien choisir votre type de comptes rendus pour correspondre à vos attentes. Lorsque vous avez besoin de relire un compte-rendu, si vous souhaitez la phrase exacte dite par l’une des personnes présentes à la réunion, alors il faudra choisir un compte-rendu intégral.

Si vous préférez avoir une synthèse des échanges et surtout les points importants du CSE, nous vous conseillons le type synthèse standard.

Le relevé de décisions est souvent utilisé en complément des comptes rendus intégraux et comptes rendus exhaustifs, pour avoir le sommaire des échanges et des décisions prises lors de la réunion.

Pour connaître le détail des 5 types de comptes rendus que nous vous proposons atriumse.com

image utilisé par rapport au lien Photo by Retha Ferguson from Pexels

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,